Sélectionner une page

Résidence du 3 au 9 mai 2021

Projet collectif par Diona, Michaël Pothlichet et Laurent Cazanave

J’imagine ce texte comme un conte.
Un conte contemporain loin des « Il était une fois » qui dédouane le rêve.
Un conte d’aujourd’hui qui parle d’actualité.
Ce texte est un long monologue. Le monologue d’un.e enfant qui rêve, qui joue seul.e.
Dans sa rêverie, Kam s’imagine les animaux et les personnages que sa mère rencontre quotidiennement.
Retrouver l’âme de l’enfant qui joue avec sa solitude, son inquiétude, ses rêves et ses peurs.
A l’intérieur de ce conte : je veux développer la question du manque quand un parent est loin et découvrir tous les stratagèmes qu’un.e enfant invente pour avoir la sensation d’être proche de lui.
C’est à travers l’histoire que Kam se raconte, qu’elle trouvera la force d’attendre le retour de sa mère qui est partie pour ce long voyage qu’elle ne comprend pas
Qu’est-ce que c’est ce continent de Plastique dont tout le monde parle ?
Qui l’habitent et pourquoi ont-ils tellement besoin de sa maman pour qu’elle préfère aller chez eux plutôt que rester avec elle?